23 au 30 novembre 2015

Référendum sur la fondation de l'Union étudiante du Québec

Comment voter?

Vous trouverez ici toute l'information logistique concernant le référendum.

Bureaux de vote

Pavillon Dates Heures
Alexandre Vachon 23, 25 et 27 nov. 8h à 16h
Charles-De Koninck 23, 25 et 27 nov. 8h à 16h
Louis-Jacques-Casault 24 et 26 nov. 8h à 16h
Paul-Comtois 24 et 26 nov. 8h à 16h
Ferdinand-Vandry 23, 25 et 26 nov. 8h à 16h
La Fabrique 24 nov. 8h à 16h
J.-A.-DeSève 25 et 26 nov. 8h à 16h
Le Vieux Séminaire 25 nov. 8h à 16h
Palasis-Prince 23, 24 et 26 nov. 8h à 16h
Abitibi-Price 23 et 25 nov. 8h à 16h
Félix-Antoine-Savard 26 nov. 8h à 16h

Vote électronique

  URL Du Au
Vote électronique Surveillez vos courriels @ulaval.ca 27 nov. à 17h00 30 nov. à 23h59
 

Question référendaire

Voici le libellé officiel de la question référendaire:

Considérant que la Confédération des associations d’étudiants et étudiantes de l’Université Laval (CADEUL) représente l’ensemble des 33 000 étudiants inscrits au premier cycle à l’Université Laval et 87 associations étudiantes de premier cycle.

Considérant que les étudiants de l’Université Laval ne sont plus représentés au provincial par une association étudiante nationale depuis la fin des activités de la Table de concertation des étudiants du Québec (TaCEQ) à l’hiver 2014.

Considérant que la CADEUL a le mandat de conserver une représentation nationale sans s’affilier à la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) ni à l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ).

Considérant qu’à plusieurs reprises depuis mars 2015, le Caucus des associations étudiantes a réitéré sa volonté que la CADEUL participe à la création d’une nouvelle association étudiante nationale.

Considérant que la CADEUL a participé officiellement à l’ensemble des chantiers de création de l’Union étudiante du Québec (UEQ) avec 10 associations étudiantes représentant 135 000 étudiants universitaires québécois à travers 8 établissements d’enseignement supérieur.

Considérant que la mission de l’UEQ est « de défendre les droits et intérêts de la communauté étudiante, de ses associations membres et de leurs membres, en promouvant, protégeant et améliorant la condition étudiante et la condition des communautés locales et internationales selon les valeurs dont elle s’est dotée ».

Considérant que la CADEUL consacre des efforts et des ressources à plusieurs enjeux d’envergure nationale et d’actualité, à la demande de ses associations, tels que le financement des universités, la condition des stagiaires en éducation, les frais institutionnels obligatoires et accessoires, le développement de la formation à distance, etc.

Considérant que le montant de la cotisation a été établi par les associations participantes aux chantiers de création en fonction des prévisions budgétaires de l’UEQ.

Considérant que le montant de cette cotisation serait indexé annuellement à l’indice des prix à la consommation.

Considérant que les règlements généraux de l’Union étudiante du Québec, ses principales politiques et ses prévisions budgétaires sont accessibles pour consultation sur le site internet référendaire de la CADEUL (cadeul.com/referendum), de même que plusieurs autres documents informatifs sur la structure et les programmes de l’Union étudiante du Québec.

Acceptez-vous que votre association étudiante de campus, la CADEUL, s’affilie à l’Union étudiante du Québec (UEQ) en tant que membre fondateur, moyennant une cotisation de 4,50$ par étudiant, par session et indexée ?
  1. Oui
  2. Non
  3. Abstention
 

Comités et événements

Vous trouverez ici les informations à propos des deux comités ainsi que les événements à venir en lien avec le référendum.

Comités partisans

Le comité du NON ou comment rester autonome et fort

Courriel:
non.referendum@cadeul.ulaval.ca

Facebook:
facebook.com/NONUEQ

Comité du OUI

Courriel:
oui.ueq@gmail.com

Facebook:
facebook.com/oui.ueq

Événements

Débats

Les débats sont terminés, vous pouvez visionner le débat du 17 novembre.

23 au 30 novembre

Référendum sur la fondation de l'Union étudiante du QUébec

 

Historique de participation de la CADEUL

Vous trouverez ici un sommaire de la participation de la CADEUL dans le dossier de la représentation nationale au cours des dernières années.

Mars 2014

Après des tentatives de réformes souhaitées notamment par la CADEUL, la TaCEQ est dissoute. La CADEUL se retrouve indépendante mais a un mandat de maintenir une représentation nationale sans pour autant affilier à la FEUQ ni à l’ASSÉ.

Juin 2014

La CADEUL a pour mandat d’assister aux congrès réguliers de l’ASSÉ et de la FEUQ en tant qu’observatrice et d’en faire rapport au Caucus des associations. La CADEUL assistera donc aux instances des deux associations nationales existantes jusqu’en avril 2015.

Novembre 2014

Formation d’un comité de réflexion sur la représentation nationale de la CADEUL. À la fin de la session d’automne, le Caucus adopte le rapport du comité qui présente les grandes lignes des caractéristiques d’une association nationale pour la CADEUL. On y analyse principalement les avantages et désavantages respectifs des structures de la TaCEQ, de la FEUQ et de l’ASSÉ.

Janvier à mars 2015

Il y a beaucoup de développement dans le milieu étudiant à l’externe. La FEUQ se désagrège après deux référendums de désaffiliations et le départ de la FAECUM. Les associations de région nous tiennent au courant des développements dans la création de la « Table des régions ».

Pendant ce temps, plusieurs associations étudiantes du campus consultent leurs membres.

Mars 2015

La FEUQ met en veille ses activités pour une durée indéterminée, ce qui s’apparente à une fin définitive des activités du regroupement. Les associations de régions nous invitent formellement à participer aux discussions concernant une nouvelle association nationale et l’invitation s’étend à l’ensemble des associations du Québec. Les associations s’entendent que le contexte politique a changé, notamment avec la disparition de la FEUQ.

Le Caucus de la CADEUL adopte le mandat pour que la CADEUL participe à la création d’une nouvelle association nationale et organise un processus de consultation à l’interne.

Une première rencontre des associations étudiantes du Québec a lieu à l’Université Laval. Plus de 200 000 étudiants y sont représentés. La rencontre porte sur les principes et les valeurs de la nouvelle association et sur le fonctionnement du processus de création. Il y est prévu que le processus de création fasse l’effet d’une entente entre les associations; qu’il y ait des chantiers thématiques pour l’élaboration des RGs et politiques dans les mois à venir;

Les associations décident se doter d’un Comité de coordination pour exercer les fonctions suivantes :

  • Préparer les chantiers et en assurer le suivi logistique (convocations, PVs, avis, etc.)
  • Assurer une communication constante entre les associations et leur participation active aux processus
  • Recenser les différentes pratiques et possibilités de structure susceptibles d’éclairer notre processus
  • Effectuer une veille médiatique et politique pour maintenir la vigilance des associations étudiantes du Québec et leurs relations avec les interlocuteurs nationaux des étudiants
  • Rédiger les RGs et politiques de l’UEQ avec l’assistance de professionnels
  • Doter l’UEQ de visuels et de matériels de communications fonctionnels en prévision des affiliations et de la fondation de l’association nationale

Avril 2015

Un comité est créé pour élaborer l’entente transitoire entre les associations et pour mettre sur papier les idées mentionnées lors de la première rencontre sur la mission, la vision et les valeurs de l’UEQ. La CADEUL y siège.

Lors de la seconde rencontre à McGill, les associations étudiantes du Québec ne s’entendent plus sur le calendrier de création de la nouvelle association nationale. Il y a des mésententes sur la nature et le fonctionnement du processus de création. Certaines associations exigent aussi des garanties quand à ce qui ressortira du processus, particulièrement en ce qui concerne les modalités de vote. Quatre associations décident de quitter (Trois rivières, Rimouski, Chicoutimi et Éducation-UQAM) puisqu’elles désiraient traiter rapidement les enjeux relatifs à la prise de position de l’association. Les autres associations qui représentent toujours plus de 125 000 étudiants décident de poursuivre les travaux avec le calendrier initialement prévu à la rencontre de mars. Elles reportent toutefois les élections des coordonnateurs à la fin du mois.

Été 2015

La CADEUL réitère sa volonté de participer au processus de création de l’UEQ à plusieurs reprises pendant l’été au cours de son processus d’orientation.

Trois chantiers d’élaboration des règlements généraux ont lieu. On y aborde les questions suivantes : modalités de vote, instances, commissions et comités spéciaux, financement, comité de coordination, positions communes, processus électoral, Fond de ressources et d’action sociale, incorporation, pouvoirs légaux, statut de membre, prévisions budgétaires, etc.

À la CADEUL, chaque chantier est précédé d’un processus de consultation interne. Le point de la représentation nationale est abordé à toutes les instances et on y annonce ce qui vient en plus de faire les rapports exhaustifs des derniers chantiers. On y présente aussi le contenu des mémoires élaborés par la CADEUL en prévision des chantiers, fruit des discussions qui ont eu lieu lors des forums de discussions sur la représentation nationale. Les forums organisés par l’exécutif ont été annoncés aux 33 000 membres individuels de la CADEUL qui ont pu y participer deux jours de fin de semaine.

Septembre 2015

Les associations étudiantes du Québec se rencontrent d’abord pour désigner une nouvelle équipe de coordination, puis une dernière fois pour élaborer les politiques de l’UEQ.

Le Comité de la question référendaire est créé en Conseil d’administration de la CADEUL.

Le Comité exécutif continue de faire rapport des développements du projet en CAUCUS.

Octobre 2015

Des membres du Comité de coordination viennent présenter l’UEQ pour une deuxième fois en Caucus. On y aborde également les projets de Politiques.

La question et l’Avis référendaire sont adoptés en Conseil d’administration de la CADEUL

Début du processus référendaire.

 

Documentation

Vous trouverez ici toute la documentation du référendum 2015.

Documents officiels

Voici les documents officiels du référendum:

Règlements généraux de la CADEUL

Cahier référendaire

Politique référendaire

Liste des associations

Voici la liste des associations étudiantes du Québec qui ont participé formellement au processus de création de l’Union étudiante du Québec:

Associations ayant participé à la création de l’Union étudiante du Québec à titre de signataire du Projet pour le mouvement étudiant (PPME) :
(environ 135 000 étudiants)

  • Association étudiante de l’École de Technologie supérieure (AEETS) – 8000 étudiants
  • Association des étudiants des Cycles supérieurs de Polytechnique (AECSP) – 1800 étudiants
  • Association étudiante de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM (AéESG) – 13500 étudiants
  • Association des étudiants de Polytechnique (AEP) - 6000 étudiants
  • Association générale étudiante de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (AGEUQAT) – 3000 étudiants
  • Confédération des associations d’étudiants et étudiantes de l’Université Laval (CADEUL) – 33000 étudiants
  • Fédération des associations étudiantes du campus de l’Université de Montréal (FAECUM) – 40000 étudiants
  • Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke (FEUS) – 14000 étudiants
  • Post-Graduate Students’ Society of McGill University (PGSS) – 9000 étudiants
  • Regroupement des étudiantes et étudiants de maîtrise, de diplôme et de doctorat de l’Université de Sherbrooke (REMDUS) – 8000 étudiants

Associations ayant participé à la création de l’Union étudiante du Québec à titre d’observateurs :

  • Association étudiante de l’École nationale d’administration publique (AEENAP) – 2000 étudiants
  • Association des étudiantes et des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIÉS) – 11000 étudiants
  • Association étudiante de l’Université McGill (AÉUM) / Students’ Society of McGill University (SSMU) – 28000 étudiants
 

Débat

Voici le débat sur la fondation de l'Union Étudiante du Québec, ayant eu lieu 17 novembre dernier:

 

Messages & plaintes

Vous trouverez ici les informations pour déposer une plainte, les rapports de plaintes ainsi que divers messages de la direction du référendum.

Déposer une plainte

Pour déposer une plainte, vous pouvez communiquer avec le directeur de référendum à l’adresse suivante : directeur.referendum@cadeul.ulaval.ca

Rapports de plaintes

Vous trouverez ici les rapports de plaintes déposées comprenant les décisions de la direction du référendum.

Décision de la direction de référendum concernant la ou les plainte(s) sur:

le mode de votation au sein de l’UEQ

la nature de l’indexation de la cotisation de l’UEQ

le discours tenu par le comité du NON

Messages de la direction

Vous trouverez ici divers messages de la direction du référendum.

Autorisation spéficique de dépense - Comité du NON

Communiqué concernant la plateforme électronique de vote

Questions fréquentes

Voici une liste des questions factuelles fréquemment posées en lien avec l’Union étudiante du Québec.

1 - Quelles sont les conditions pour pouvoir se présenter sur l’un des postes du Comité de coordination de l’Union étudiante du Québec?

Tous les étudiants universitaires québécois sont éligibles aux postes du Comité de coordination et ce, peu importe si leur université d’origine est affiliée ou non à l’UEQ. Afin de pouvoir porter sa candidature, un étudiant doit recueillir l’appui écrit d’une association membre de l’UEQ.

Un(e) officier(e) de l’UEQ, d’une association membre ou d’une association non-membre peut également se porter candidat(e) à l’un des postes du Comité de coordination. Exceptionnellement, cette personne n’a pas à être inscrite à une Université au moment de l’élection. Elle doit également recueillir l’appui d’une association membre de l’UEQ.

Règlement électoral de l’Union étudiante du Québec, section IV, art. 13

2 - Les membres du Comité de coordination de l’Union étudiante du Québec seront-ils rémunérés?

Oui. Les membres du Comité de coordination seront rémunérés au salaire minimum pour un travail à temps plein.

Prévision budgétaire de l’Union étudiante du Québec

3 - Comment sera employé le montant qui apparait dans la portion « ressources humaines » ou « salaires » de la prévision budgétaire de l’Union étudiante du Québec?

Une première partie servira à rémunérer les dix membres élus du Comité de coordination de l’UEQ pour leur travail à temps plein au salaire minimum. Pour plus de détails sur les rôles et responsabilités des coordonnateurs, veuillez consulter les articles 79 à 89 et 123 à 125 du Règlement général de l’Union étudiante du Québec.

Une seconde partie du montant servira à employer une équipe de professionnels pour appuyer le travail des coordonnateurs et des instances de l’Union étudiante du Québec : direction générale, attaché politique, attaché de presse, recherchistes, comptable, graphistes, etc.

Prévision budgétaire de l’Union étudiante du Québec

4 - Qui peut participer ou assister à une instance de l’Union étudiante du Québec?

L’Union étudiante du Québec est un regroupement d’associations étudiantes. Ce sont donc les représentants des associations membres qui peuvent participer formellement aux instances de l’UEQ. Comme au Caucus de la CADEUL, les associations membres de l’UEQ désignent librement les personnes qu’elles souhaitent pour les représenter et ce, selon les règles qu’elles ont elles-mêmes établies.

Règlement général de l’Union étudiante du Québec, art. 7 g)

Les étudiants représentés par l’Union étudiante du Québec peuvent assister à ses instances à titre d’observateurs sans droit de vote. Ils peuvent prendre parole avec le consentement unanime des participants de l’instance. (Conseil d’administration, Caucus, Comités permanents)

Règlement général de l’Union étudiante du Québec, art. 76, 77, 95, 98, 115

Des représentants d’associations non-membres, y compris des représentants d’associations facultaires ou départementales de l’Université Laval, peuvent également participer à certaines instances de l’Union étudiante du Québec ou y assister à titre d’observateurs.

Règlement général de l’Union étudiante du Québec, art. 96, 114, 130

 

Des questions?

Pour toutes questions ou commentaires généraux, vous pouvez communiquer avec nous à l’adresse suivante : referendum@cadeul.ulaval.ca.

Pour des questions relatives à la logistique du référendum, vous pouvez communiquer avec le secrétaire de référendum à l’adresse suivante : secretaire.referendum@cadeul.ulaval.ca

Pour toutes plaintes ou questions relatives au déroulement du référendum, vous pouvez communiquer avec le directeur de référendum à l’adresse suivante : directeur.referendum@cadeul.ulaval.ca

Notre bureau

2305 rue de l’Université,
bureau 2265, pavillon Maurice-Pollack
G1V 0A6

Téléphone : 418 656-7931